Aucun contenu de page d'accueil n'a été créé pour l'instant. Suivre le Guide utilisateur pour démarrer la construction de votre site.

RDC : la firme suisse Roche ouvre un centre de diagnostic du cancer à Kinshasa

Aucun contenu de page d'accueil n'a été créé pour l'instant. Suivre le Guide utilisateur pour démarrer la construction de votre site.
mer 17/02/2021 - 08:44
Catégories:

La firme suisse Roche, spécialisée dans le domaine pharmaceutique a ouvert ses portes en République démocratique du Congo dans son volet diagnostique. La cérémonie du mercredi 10 février 2021 avait été marquée par l’inauguration des bureaux de cette firme et du tout premier centre de dépistage du cancer installé aux cliniques universitaires de Kinshasa.

A terme, Roche RDC se lance le défi d’implanter 7 laboratoires de dépistage du cancer. Ces laboratoires permettront de déterminer le genre de mutation du tissu afin de définir un traitement.

 « C’est la volonté du gouvernement congolais, particulièrement le soutien du Président Tshisekedi de créer un vrai partenariat à long terme avec notre société. Sur cette base, on n’a pu développer une collaboration très importante qui, probablement, sera capable, dans les années à venir, d’établir une infrastructure pour traiter le cancer qui devient très grave », a déclaré Dr Christoph Franz, chairman de Roche.

Signalons la firme Roche est présente dans plus de 40 pays Africains. Pour la première étape de son implantation au Congo, le choix a été porté sur la ville de Kinshasa. Pour 2021, cette firme s’est fixé l’objectif de soigner gratuitement plus de 1000 patients.

« On aura 7 laboratoires au total, et ce mercredi, nous avons inauguré le premier laboratoire à l’Université de Kinshasa. Ce laboratoire permettra de déterminer le genre de mutation du tissu afin de nous permettre de définir un traitement », a expliqué Dr Christoph Franz.

Le lien entre l’environnement et l’apparition des certains cancers font l’objet de nombreuses recherches. Certains d’entre elles sont prouvés à travers la pollution atmosphérique, à l’exposition aux rayons ultraviolets, aux substances rencontrées en milieu professionnel et d’autres facteurs environnementaux. C’est pourquoi roche attend également former les cancérologues congolais sur le suivi et le traitement des patients atteints de cette maladie

Albert Muanda.

Articles les plus lus